Articles

Divers

Les pièges du recrutement : l'effet de halo

Les pièges du recrutement : l'effet de halo

Les pièges du recrutement : l'effet de halo

Clotilde Chappé

3 juin 2024

2 min

C'est la première impression qui compte”, dit-on, et nous sommes au regret de vous dire que … c’est le cas !

C’est ce que l’on appelle l’effet de halo. Il s’agit d’une perception sélective, qui nous pousse à modeler les nouvelles informations à une première impression, souvent incomplète. 

L'évaluation d'une caractéristique, telle que le fait d'être souriant, a tendance à influencer notre perception d'autres caractéristiques, comme la gentillesse, la sympathie, la motivation ou même la performance.

Comment le biais de halo agit-il dans le monde professionnel  ?

L'effet de halo agit lors d’un entretien d'embauche. La tenue vestimentaire du candidat peut sembler négligée, et cela traduit peut-être un manque d’engagement du candidat, néanmoins, les compétences du candidat devraient être jugées indépendamment, ce qui n’est pas toujours le cas.

De même pour un candidat qui commencerait par exposer ses lacunes avant de mettre en avant ses points forts. Notre esprit, influencé par la première impression, a du mal à s’adapter aux nouvelles informations qu’il reçoit.

Dans le cadre d’un recrutement, on observe notamment que l’attractivité physique d’un candidat peut exercer une influence importante dans la prise de décision.

Il est essentiel de reconnaître l'existence de l'effet de halo et de s'efforcer de prendre des décisions objectives basées sur des critères pertinents plutôt que de se laisser influencer par des jugements superficiels liés à l'apparence physique par exemple.

Comment lutter contre l'effet de halo ?

La première étape est donc la conscientisation, connaître ce biais et l’identifier est déjà un bon début. 

Il est important de comprendre que l’effet de halo agit, même si nous sommes persuadés d’être objectifs, et nous sommes malheureusement tous en proie à ce biais ! Bien que cela puisse être difficile à accepter pour notre estime personnelle. Mais en avoir conscience ne permet pas de l’annuler. 

Pour minimiser l’effet de halo, il faut définir des critères d'évaluation précis et objectifs pour chaque compétence spécifique ainsi que chaque compétence comportementale ("soft skills"), attendue chez un candidat.

Il est également important de concevoir une méthode d'évaluation structurée et équivalente pour chaque candidat pour une analyse approfondie du profil et une prise de décision éclairée.

Auteur

Clotilde Chappé

Responsable R&D

GetPro

Votre savoir est précieux

Partagez-le à la communauté

L'académie est une plateforme pédagogique gratuite basée sur la contribution de ses membres. Apprenez des meilleurs et partagez votre connaissance.

Votre savoir est précieux

Partagez-le à la communauté

L'académie est une plateforme pédagogique gratuite basée sur la contribution de ses membres. Apprenez des meilleurs et partagez votre connaissance.

Votre savoir est précieux

Partagez-le à la communauté

L'académie est une plateforme pédagogique gratuite basée sur la contribution de ses membres. Apprenez des meilleurs et partagez votre connaissance.

Votre savoir est précieux

Partagez-le à la communauté

L'académie est une plateforme pédagogique gratuite basée sur la contribution de ses membres. Apprenez des meilleurs et partagez votre connaissance.